Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASSEMBLEE GENERALE DU 21 JUIN 2014

Intervention de Valérie MARTY Présidente de la P.E.E.P

La présidente de la P.E.E.P, Valérie Marty ouvre la séance de l'Assemblée Générale.

De nombreux sujets ont fait l’actualité : la théorie du genre, la réforme des rythmes scolaires.

Il est regrettable que la réforme des rythmes scolaires ait été axée sur la question de l'aménagement du temps périscolaire. Certaines communes ont eu des difficultés, notamment à cause des disparités des espaces (grande Ville, zone rurale). Dans certaines collectivités locales, la réforme a été réalisable. Mais dans d’autres, il y a eu une défiance politique et le doute sur la capacité de l'Etat a changé l'école.

Les parents ne veulent pas des activités, ils veulent un « mieux vivre à l’école ». Redonnons l'espoir et le choix de ce que nous voulons à l'école (ex réforme collège, brevet, bac, évaluation).

Le primaire est au cœur de préoccupations notamment sur le socle commun des compétences et culture : un socle réalisable explicite et avec un résultat consensuel.

Cette année, la cause nationale est « l'engagement associatif » c'est-à-dire responsabilité et ouverture à l'autre. De parents d'élèves, on devient représentant des élèves en portant la voix des parents. La P.E.E.P a participé et participe aux débats et aux avancées sur le développement numérique ou les langues à l'école. La P.E.E.P est apolitique. Nous sommes tous des acteurs de l'école et bénévoles malgré nos activités professionnelles et familiales. Nous passons un contrat citoyen. Notre engagement est une manière de vivre. C’est un engagement important pour la réussite.

Nous demandons l’aide du Ministre afin de confirmer notre mission au sein de l’école publique et surtout instaurer un statut de parents délégués.

Intervention de Benoît HAMON Ministre de l’Education Nationale

Monsieur le Ministre confirme qu’il va nous donner du contenu en organisant un projet sur « l’évaluation des élèves » dès la semaine prochaine ce qui devrait renforcer les demandes de la PEEP.

Lorsqu’il est arrivé au ministère, on lui a demandé s’il voulait laisser son empreinte. La réponse est non. Il a la conviction que l’école a changé et que c’est l‘intérêt des adultes qui est privilégié plutôt que les changements des enfants.

L’école maternelle s’améliore mais en français et en maths, le niveau recule et notamment en CE2, en 6ème, les apprentissages ne sont pas acquis. L’école trie les bons et les mauvais, « sélection par l’échec ».

Il faudra faire des choix en fonction de l’intérêt des enfants et créer une école égalitaire.

Les français sont les champions de l’Europe sur l’inégalité sociale. Il faut former quand même des élites mais aussi travailler sur les langues et la mobilité.

L’école doit être plus bienveillante afin d’augmenter les apprentissages. La note n’est pas toujours à prendre en compte (exemple de la moyenne pondérée).

Monsieur le Ministre demande d’apaiser l’école, d’améliorer le système éducatif. Il faut insister sur ce qui va mal, faire des compromis. L’Education Nationale ne peut réagir immédiatement « pulsion d’immédiateté ». La tyrannie du court terme est présente (exemple fuite au Bac, bac s, le bac est trop cher…. ) et donne une idée fausse (exemple aucune fuite au Bac).Le climat s’est donc dégradé. Il faudra sortir des débats d’adulte et de l’immédiateté.

  1. La réforme des rythmes scolaires :

D’après une étude organisée par Monsieur PEILLON, en tant que ministre sur un groupe de parents qui ont vécu la réforme en 2013 et les parents en attente de la réforme. Les premiers parlent d’ « apprentissage, de temps scolaire », les deuxième parlent de « Mairie, fatigue et de périscolaire ».

L’objectif principal est de changer le temps scolaire. L’école est inégalitaire. Les enfants ont peur de l’erreur, de la faute.

Monsieur le Ministre souhaite une transparence politique et un dialogue.

Si des maires ou des directeurs d’école ferment les écoles le mercredi, ceci est illégal car ils ne refusent d’appliquer la LOI. Monsieur Hamon confirme que toutes les communes auront le droit à 50€ par enfant et 40€ de plus en zone prioritaire.

Il souhaite conforter le statut des Fédérations et associations de parents d’élèves. L’école doit former ses citoyens et établir une démocratie scolaire.

Il faut lutter contre les inégalités en travaillant sur de nouvelles réformes :

  • évaluation (projet dès la semaine prochaine)
  • programme du socle commun
  • enseignement professionnel en rapport aux entreprises (création d’un listing de compétences en lien avec les entreprises et leurs besoins).

  1. Les programmes :

Il faut travailler sur le socle et prendre en compte les remontées des enseignants. La nation attend mais le résultat n’est pas optimum au niveau du savoir. Il faut que l’on soit d’accord sur ce que nous ne devons pas ignorer, et comment accompagner les enseignants par rapport au socle, leurs libertés et les règles à poser.

Il faut une formation initiale et continue des enseignants (exemple la révolution numérique avec une mobilisation budgétaire et un plan « e-education » pour les écoles, le collège et le lycée).

Monsieur HAMON remercie la PEEP pour ses prises de position notamment sur l’égalité fille-garçons. La PEEP montre ses points d’accords et de désaccords mais toujours dans l’intérêt général.

Le ton de la PEEP, la tonalité est toujours constructive et toujours sur ce qu’on peut améliorer.

Le futur de l’école c’est moins d’inégalité donc une chance de réussir.

Reprise de l’Assemblée Générale par Valérie Marty et membres du conseil d’Administration

  1. Rapport d’activité :

  • -Présence de la PEEP à la télévision et radio
  • 9 réunions au Conseil National de suivi des Rythmes scolaires
  • -Audition au Sénat et Assemblée Nationale
  • Courriers aux Maires de France pour demander la mise en place d’une concertation sur la mise en place des rythmes scolaires
  • la PEEP s’engage sur le dossier numérique
  • Lutte contre le décrochage scolaire avec un comité de pilotage
  • Présente aux conseils nationaux : au CNESCO, au CNIRE et « le dernier mot laissé aux parents » en matière d’orientation.
  • Nouvel outil de communication avec 4 affiches :
    • « Etre bon parent d’élève, c’est comme être bon élève, ça s’apprend »
    • « Avec la PEEP, les parents deviennent très bons à l’école »
    • « Vous ne pouvez pas changer le monde mais vous pouvez changer l’école »
    • « Que ceux qui veulent une école meilleure lèvent la main »

  • Site internet PEEP + FACEBOOK + TWEETER (@PRESIDENCEPEEP) et le magazine « voix des parents » en ligne
  • la PEEP avance sur :
    • le statut des parents d’élèves et les élections scolaires
    • le site internet
    • refonte des grands prix = jeunes lecteurs et jeunes dessinateurs (thème 2014 : « la terre aux étoiles »

78, 30 % des voix donnent leur oui au rapport d’activité

  1. Rapport financier

Les subventions étatiques baissent. Il faut mobiliser et motiver.

Le rapport financier est adopté à 85,92%.

Le rapport des commissaires aux comptes est adopté à 87,85%.

  1. Budget prévisionnel 2014

Budget est adopté à 72,52%.

  1. Cotisation 2015-2016

La non modification de la cotisation à la fédération est maintenue, vote à 89,71% (peep primaire 4,50€ et peep secondaire 8€).

  1. Projet associatif (ci-joint en pdf)

Le projet est adopté à 98,05%.

Le congrès de 2015 se déroulera à Lille.

AG se termine à 17h30

Tag(s) : #accueil

Partager cet article

Repost 0